Chers vous,
Il est temps de mettre un terme a ce suspens insoutenable et de contenter les lecteurs fidèles et attentifs que vous êtes.
Nous nous excusons par avance, car il n’y aura pas de combats a mains nues avec un kangourou sauvage, ni de traversée du désert a pieds sans bouteille d’eau, ni de négociations douloureuses avec un aborigène les yeux ingurgités de sang, ni de serpent mortel venu se mettre au chaud dans un sac de couchage, rien de tout cela…. Cela dit, on peut le dire, je me suis quand même retrouvée nez a nez avec une Redback, araignée venimeuse, dans des toilettes d’autoroute, et j’ai failli y laisser ma vie….enfin….peut être, si elle n’était pas restée tranquillement sur sa toile sans se soucier de moi.
J’espère que vous êtes vachement impressionnés parce que j’ai rien de plus affriolant.
A part ca, l’aventure en Van, c’était vraiment chouette, et pour vous le représenter au mieux, je vais vous conter une journée type : alors….réveil aux environs de 5h30/6h ( le soleil se couchant a 19h, vers les 20h/20h30 on dort car notre lampe n’est pas assez puissante pour qu’on puisse vraiment s’occuper ), petit dej de champion, rangement du van ( obligatoire quotidiennement sinon tu deviens  fou), quelques heures de route au milieu des kangourous morts et des étendues a perte de vue, petits signes de la main entre automobilistes ( la circulation étant assez rare, t’es super content quand tu croises quelqu’un ), on se concentre sur la conduite a gauche histoire de pas se prendre un énorme camion de plusieurs dizaines de mètres comme dans les films américains. On s’arrête dans des espèces de bleds déserts genre far west, pour faire le plein et laver le pare-brise obstrué par les insectes morts, on s’arrête enfin, soit dans des «villes» pour visiter, soit dans des parcs nationaux aux plages immenses et magnifiques a l’eau turquoise, pour se promener, ou se baigner et regarder les poissons. Souvent en fin d’aprèm, on s’arrête dans un supermarché pour se faire le petit plaisir d’un énorme steak de boeuf pas cher et délicieusement rouge qui accompagnera nos légumes (trouvés sur le bord de la route parfois, dans des cabanes esseulées ou tu te sers et tu mets l’argent dans la boite en ferraille a coté). Vers les 16/17h, il est conseillé de s’arrêter de rouler car c’est l’heure ou les milliers de kangourous commencent a sortir  et comme ils aiment beaucoup se jeter sur les pare-brises, c’est le moment de trouver un coin pour dormir. Les endroits sont variables et variés; une aire de repos sauvage (pas d’infrastructure comme chez nous) perdue dans la foret ou en bord de mer, ou un caravan park de temps en temps pour prendre des douches. Parfois on était seuls au monde, des fois non ( la plupart des gens sont des retraités qui ont vendu leur maison pour investir dans une caravane et qui passent le reste de leur vie sur la route, a visiter leur pays). Dans les 2h de jour voire moins, qu’il reste, on se bat avec les mouches ou les moustiques, on sort le campement, on mange enfin le steak sur lequel on salive depuis qu’on l’a acheté, vaisselle, et hop tout le monde dans le van, car on y voit plus rien. Après on essaye d’allumer les environs avec notre torche pour voir les kangourous, mais c’est peine perdue, par contre le ciel étoilé est un spectacle a lui seul. Un soir quand même, alors qu’on dormait dans un camping, on a tiré le rideau pour faire je ne sais quoi, et il y avait un kangourou juste la, a coté de la fenêtre ( et la t’attends le lendemain pour aller faire pipi parce que t’as trop peur d’en croiser un ) qui nous espionnait le filou, et bref, on l’a vu de super près, et hop il a filé en quelques rebonds, trop bien ! Fantastique comme animal. En fait cela ressemble a une biche mais avec de gigantesques pieds et qui saute ( pour la minute culturelle, tout cela est une question d’économie d’énergie pour faire de grandes distances en milieu aride, apparemment il se dépenserait moins en sautant que s’il marchait….faudra essayer un jour pour aller au boulot).
Voilou….ce fut a peu près notre quotidien sur 7000 kms en tout (pendant plus d’un mois) et c’était bien sympa on peut le dire :) Si la boite de vitesse nous avait pas lâchée, on aurait pu aller jusqu’à Sydney de cette manière, mais comme on a perdu du temps et des sous dans les réparations, on a du   se contenter de la côte  Ouest ( on n’a pas perdu au change cela dit car le coin était superbe et varié, et notre projet initial était tout de même ambitieux en 2 mois).
Comme on est super fort et que la poisse a fini par nous quitter, on a revendu notre van en 2 jours, au même prix qu’on l’avait acheté, du coup, en plus d’être super contents, on a du temps  pour voler jusqu’à Sydney et visiter la ville pendant 1ou 2 semaines, (il est probable qu’on avance notre vol pour la Nouvelle-Zélande car ca commence a nous titiller :)
Souvent on aimerait être chez l’un de vous pour l’apéro ou pour le diner,  a faire des jeux et papoter, mais on patiente, et mine de rien cela se rapproche a grand pas.( je sais pas en France, mais ici il y a déjà les décos de Noël).
On s’excuse de ne pas répondre aux mails plus régulièrement, mais avis a Trinaps , il y a un vrai réseau wifi a installer dans le désert Australien ( les centaines de backpackers sur les routes vous en seront éternellement reconnaissants:)

Sur ce, après cette belle histoire, j’éteins la lumière, et je laisse la porte entrouverte pour que vous n’ayez pas peur.

On vous fait une bise extra large( ah oui, ne l’oublions pas tout de même, c’est le pays de l’obésité ici, c’est vraiment stupéfiant. Pour ceux qui s’imaginait les beaux surfeurs sur la plage, on vous arrête toute suite), et a très vite de Sydney.

Aude&Olivier, qui ont bien rattrapé leur retard :)

9 réponses à “Un jour en Australie”
  1. Met1 dit :

    Quel pavé !

    Bon j’ai pas le temps de le lire maintenant, mais j’ai quand même envie d’être le premier à mettre un commentaire, alors voilà …

  2. Olivier dit :

    Alle fais pas ta pute, nous on lit tous les paves sur le blog du ptio !!

  3. Met1 dit :

    ayé, j’ai tout fini !

  4. Christine dit :

    hi hi hi bien aimé le coup de l’aborigène aux yeux « ingurgités « de sang…Lapsus lapsus…et vengeance de cinquantenaire…Non, mais….
    Bizzzzz…

  5. chantalette dit :

    brrr !! la Redback impressionnante!! moi je serais tombée Redmorte…….. ouf heureusement, c’était pas Olivier car il a encore plus peur que moi des araignées !! Aude tu as été très courageuse!
    enfin, bref, j’ai bien cru qu’une horde de kangourous vous avait enlevés mais non, vous êtes bien là !!
    et ça fait plaisir d’avoir de vos nouvelles.
    je vous envoie mille bisous et pense fort à vous……

  6. Teury dit :

    Hum, pour le réseau wifi, on va attendre. Pas envie de récupérer un cancer de la peau là bas. :)

    Bon ça fait bien plaisir d’avoir de vos news en tout cas!

    Et oui, ici l’hiver a commencé, la saison des raclettes et autres Mont d’Or est entamée!!

  7. Bubu dit :

    Et pas de décos de Noël (heureusement). Même si ça sent la neige à plein tarbouif!
    Est ce qu’ils sont aussi accrods des décos lumineuses avec rennes lutin et autres guignoleries de bonhomme de neige gonglabe? Est ce une contamination mondiale ?!?

  8. joetju dit :

    Bon c’est bien beau tout ça, vous avez vu plein de kangourou mais est ce que vous les avez gouté ?
    Parce qu’on a découvert ça y a une semaine et c’est super bon !!
    A votre retour on vous amènera dans un resto qui en propose à volonté !!

  9. Daniel dit :

    Pour ta minute culturelle, et d’aller au boulot en sautant comme le kangourou,
    Sache qu’il s’aide de sa queue pour faire ses immenses bonds.
    Je suis donc impatient de voir ta technique.

Répondre